Censurati.it

Padroni di niente, servi di nessuno

destra-sinistra e popolo

Tierce Jean Marc

San Marino, 26 novembre 2004

Monsieur le Ministre,

Je tiens tout d’abord à vous féliciter pour la clarté et la précision de votre intervention à San Marino le 6 novembre dernier et me permets de partager à 99% votre indignation sur le thème choisi :

« STORIE DI STRAORDINARIA INGIUSTIZIA »

Les deux seuls points que je n’ai pas totalement approuvés sont ceux de « l’inopportunité de la Révolution Française »  ainsi que «  l’inutilité de DI PIETRO  pour la classe politique italienne »

Bien sur que la Révolution française a coupé beaucoup de têtes… . « même aux gens qui applaudissaient », mais si la France est devenue un grand pays de Droit, elle le doit en grande partie à une Révolution vieille de plus de 200 ans que tous les Français de Gauche comme de Droite fêtent ensemble, chaque année le 14 juillet !

Bien sur que : «  la Démocratie Chrétienne italienne n’avait pas de leçons à recevoir de Di Pietro quant aux  mazzette ricevute », bien sur que cela ne me plait guère de savoir que l’Italie s’est finalement réveillée et a commencé le grand « nettoyage » nécessaire grâce à Di Pietro, « homme de Gauche »…Mais qu’avons nous attendu nous, hommes de Droite pour agir sérieusement et antérieurement afin de faire le « travail » qu’a effectivement accompli Di Pietro ?

Je tiens bien sur à vous certifier que mes propos sont bien ceux d’une personne proche de la Droite de J.CHIRAC, que je suis né dans une famille catholique et Gaulliste, que mon père, qui a toute sa vie servi l’Etat Français au Ministère de la Défense, m’a éduqué d’une manière « digne » et m’a permit de faire mes études à l’Ecole Militaire. Vous comprendrez donc que je suis loin de partager des idées communistes !

Mais venons en aux faits :

Il faut absolument que vous sachiez qu’il existe un abysse énorme entre la DC italienne et la DC sammarinese.

Vous avez en effet démoli à juste titre les agissements qui ont porté à de nombreuses « orrori giudiziari», mais vous n’etes, bien sur, pas au courant que depuis 1990 le soussigné lutte pour être réhabilité après une chasse aux sorcières comme celles que vous condamnez et que la plus grosse, (et non l’entière) responsabilité de mes ennuis, je la dois à la DC de Saint-Marin?

Savez vous que certains responsables directs ou indirects de mon « affaire » étaient présents lors de votre conférence et vous ont même applaudi sans aucun scrupule !

Savez vous, que des Juges à Saint-Marin ont incroyablement «accepté» de condamner un français honnête et tout cela pour faire plaisir aux amis des amis de la DC et autres tristes individus  ?

Je suis entièrement d’accord avec vous, lorsqu’une personne honnête et innocente est condamnée, il ne peut y avoir que 2 solutions :

ou les Juges ont été incompétents, ou ils ont été corrompus !

Pour reprendre votre exemple du remboursement « sans intérêts » de Di Pietro, savez vous que à Saint-Marin, d’énormes ressources sont à ce jour considérées à « fond perdu » parce qu’elles ont été confiées aux amis des amis sans aucun contrôle, que ces personnes se sont « volatilisées », se sont rendues insolvables, ou tout simplement ne recevront jamais les 3000 avis des « manoregie » parce que archivées ?  Combien de bandits, à votre avis, passeront entre les mailles du filet ?

Comme vous l’avez vous même affirmé, Di Pietro, lui au moins…. a remboursé !

Revenons à mon problème :

Le PDCS interpellé directement ou indirectement par mes soins s’est toujours refusé à prendre ses responsabilités et à réparer AVEC DIGNITE et HONNEUR l’énorme préjudice matériel et moral que j’ai subi. Avez-vous la patience de me lire et d’aller encore plus loin ?

Savez vous que les seules personnes qui ont essayé d’attirer l’attention des Autorités de Saint-Marin sur l’énormité de cette « affaire » sont des communistes ?

Savez vous que la seule personne qui a eu le courage de présenter un « odg » au Parlement de RSM afin de tenter de rouvrir mon procès est M. Ivan FOSCHI le Secrétaire de RifondazioneComunista Sammarinese?…..et que cela me brûle le foie de devoir le reconnaître !

Savez vous que ce même odg a reçu l’approbation de seulement 11 Consiglieri sur 60 et donc que la Démocratie Chrétienne, largement majoritaire s’est manifestement refusée à l’ouverture du droit à la défense d’un accusé…..la DC n’était pas la seule responsable bien sur, mais est ce une excuse ?

Je peux continuer encore pendant des pages entières, mais je pense que je vous ai assez ennuyé.

Vous avez démontré d’une manière éclatante lors de votre entretien ainsi que par le contenu de votre livre qu’il existe un fossé énorme séparant les mentalités de l’UMP français ainsi que (j’espére !) de la DC italienne….. de celles de la DC de Saint-Marin.

Honnêtement, Monsieur le Ministre, à la lecture de cette lettre, vous pouvez encore qualifier le PDCS comme parti « digne de respect » ?

LA STORIA DI STRAORDINARIA INGIUSTIZIA , je peux affirmer que je l’ai connue, je la connais depuis 14 années à cause principalement de la DC de Saint-Marin et cela personne ne pourra le démentir et ne m’empêchera de le dire bien fort !

Comme mon père, et comme vous j’espère, je me battrai jusqu’au bout contre la prepotenza et je souhaite que, comme dans les exemples cités dans votre livre, je ne devrai pas attendre d’être mort pour être réhabilité!

Votre dignité et votre honnêteté vous ont autorisé à citer VOLTAIRE, j’espère donc que vous aurez à cœur de manifester amicalement » votre préoccupation et votre indignation auprès du PDCS sur le contenu de la présente ainsi que d’aviser qui vous semblera compétent au sein des Gouvernements de l’ Italie et de Saint-Marin .

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma plus haute considération

Jean Marc Tierce

GIOVANARDI

Ministro per i rapporti con Il Parlamento Italiano

Camera dei Deputati

Piazza di MONTECITORIO

00186 ROMA

Commenti Facebook